« Quête de soi » et « mise en abyme autour de l’écriture »

enfants-indociles

Stéphanie, du blog Mille et une frasques, avait aimé « L’enfant tombée des rêves ». C’est donc avec une certaine appréhension qu’elle a ouvert « Les enfants indociles », de peur d’être déçue. Ce ne fut pas le cas :

« J’ai dévoré ce roman. J’ai tout aimé : la quête de soi, la relation entre Claire et sa grand-mère (tout en implicite puisque… mais je ne vais pas vous spoiler), la mise en abyme autour de l’écriture, la manière de transformer du réel, du vécu en de la matière littéraire. Et c’est joliment écrit, en plus. On ne va pas bouder son plaisir !

J’avais beaucoup aimé le premier roman de l’auteur ; j’étais très stressée à la lecture de celui-ci. Un second roman, aux Editions Rue Fromentin (qui avaient publié l’excellent roman de Bertrand Guillot), c’est un rendez-vous particulier. Marie Charrel montre qu’elle sait écrire et sa plume s’affirme. Bravo pour ces mots, pour cette histoire que je vais porter longtemps avec moi. Alors, surtout soyez des Enfants Indociles. »

Pour lire la chronique dans son intégralité, cliquez ici.

Pour lire la chronique de « L’enfant tombée des rêves », cliquez ici.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :