« Qui a peur des vieilles ? » dans les médias

Dans l’émission Le Mug sur la RTBF du 16 septembre. Sur Terrafemina.com : « Pourquoi dévorer cette enquête accablante sur l’âgisme » sur Femina.ch : « Un essai sur l’âgisme à ne pas manquer ». Sur Version Femina.fr : « Les femmes se sentent plus libres et épanouies quand elles vieillissent » Sur Lemonde.fr : « « Bienvenue au pays des rides heureuses »,Lire la suite « « Qui a peur des vieilles ? » dans les médias »

« Les danseurs de l’aube » dans les médias

Dans la presse : Dans le magazine de la Dépêche du Midi, début janvier : Dans Ernest : « C’est un livre très réussi. Très réussi dans sa construction et dans l’enchevêtrement des deux histoires celle de Sylvin et Maria Rubinstein dans les années 30 et celle de Lukas et Iva dans le Hambourg underground etLire la suite « « Les danseurs de l’aube » dans les médias »

Les danseurs de l’aube

EUROPE CENTRALE – ANNEES TRENTE. Après avoir fui la révolution russe, les jumeaux Sylvin et Maria Rubinstein se découvrent un talent fulgurant pour le flamenco. Très vite, Varsovie, Berlin et même New York sont à leurs pieds. Lorsque le Continent sombre dans la guerre, les danseurs sont séparés, et Maria disparaît. Pour venger sa sœurLire la suite « Les danseurs de l’aube »

Nos vies confinées

Chers lecteur.rice.s, Pour faire face à la pandémie du Coronavirus, nous restons chez nous. Pour protéger ceux que nous aimons, nos soignants, les professionnels de l’alimentaire, de la logistique et des services indispensables à nos vies, nous nous confinons. Pour vous informer, je vous invite à consulter le site du Monde, où la rédaction répondLire la suite « Nos vies confinées »

On tue la Une

Tuer la une. Expression québécoise désignant le fait de changer les grands titres d’un journal à la dernière minute, sous le coup d’une nouvelle majeure. Bref, un « sport » qui se pratique dans l’extrême urgence. À une époque où les médias traditionnels traversent des temps difficiles, le recueil de nouvelles On tue la une propose une incursionLire la suite « On tue la Une »

L’Institut

Quel regard porte un écrivain sur ses années étudiantes ?Pour le savoir, on a donné carte blanche à dix-huit auteurs passés sur les bancs de l’Institut d’études politiques de Grenoble, en leur demandant d’écrire une nouvelle autour de leurs années Sciences Po.Fictions, témoignages, souvenirs, ils se sont prêtés au jeu avec bonheur. Au fil des pages et au rythmeLire la suite « L’Institut »

« Une nuit avec Jean Seberg » dans la presse

Dans Femme Actuelle, supplément jeux, avril 2019 :   Dans La Montagne  du 25 novembre 2018 : « Plus qu’une comédienne, Jean Seberg était également une citoyenne engagée contre la ségrégation raciale. En se basant sur des faits réels, l’auteure a imaginé un scénario échevelé digne d’un thriller, où se mêlent guerre d’Algérie, Black Panthers, terrorismeLire la suite « « Une nuit avec Jean Seberg » dans la presse »

Boojum : « Un roman remarquable »

Marc-Olivier Amblard a chroniqué « Une nuit avec Jean Seberg » pour le site culturel Boojum. Voici un extrait de sa chronique, a retrouvé en intégralité ici. « De nouveau ici, nous retrouvons ce qui fait la sensibilité de l’auteure. Des personnages en quête, confrontés au basculement de leurs certitudes. Mais surtout, cette petite musique si prégnante, qu’estLire la suite « Boojum : « Un roman remarquable » »

« Histoire et la fiction se conjuguent avec subtilité »

Le site littéraire « Pause Polars » a aimé « Une nuit avec Jean Seberg ». Voici un extrait de la chronique : « Une histoire sur plusieurs époques où l’on retrouve des faits qui ont fait l’actualité et le devenir de certains pays. L’histoire et la fiction se conjuguent avec subtilité et revenir sur certains événements est vraiment intéressantLire la suite « « Histoire et la fiction se conjuguent avec subtilité » »

« Une plongée dans les grandes polémiques contemporaines »

Le Québécois Richard Migneault a chroniqué « Une nuit avec Jean Seberg ». Voici un extrait de son texte, à retrouver en intégralité en cliquant ici. « On ne sort pas indemne après « Une nuit avec Jean Seberg ». On en sort grandi, encore plus sensible aux problèmes de notre époque et avec un regard plus perspicace sur le mondeLire la suite « « Une plongée dans les grandes polémiques contemporaines » »